mercredi 3 février 2016

Doll (lettre 46)

Koch viendra demain. 
...

Charles va mieux je crois mais reste muet. Tout l'agace. Il n'a pas envie de jouer aux fléchettes ni d'aller voir ses copains au café. Hier soir, il a rangé ses trésors et a remis la boite au fond de l'armoire. J'aime pas ça du tout. Je marche sur la pointe des pieds, t'écris sans bruit. Faudrait peut-être que je trouve un autre point de chute mais j'ai pas envie de le quitter tant qu'il ira pas mieux. Comment lui dire ? Il y a encore pas longtemps, je me serais sentie responsable coupable mais plus maintenant. Suis pas le centre de sa vie, non, plutôt une souris. Je longe les murs. Vais peut-être aller acheter une bonne bouteille d'alcool. Je vais je vais... dimanche de lassitude. C'est fermé sauf l'épicerie au coin de la rue. S'habiller, se dépêcher… il pleut encore. S'il neigeait au moins… s'il y avait des glacons, des stalagtites, quelque chose de l'hiver mais non, ça non plus… soupire encore et encore... Ennui. Lui foutre un coup de pied. L'empêcher de grandir. Si et si mais pas de si. Mauvaise journée en si comme si (oui, oui encore un) j'avais le pouvoir de transformer le monde, truc absurde. Le monde. 
LE MONDE DE CHARLES LE MIEN

Qu'en dira koch demain ? 

Bref. La vie. La vivre. 

Difficile de travailler/difficile de ne plus travailler, enfin de ne rien avoir à faire de particulier. Qu'est-ce que je peux bien faire de tout ce temps ? Peut-être que l'ennui, c'est ça. Du temps. Chercher à l'occuper, enfin se dire qu'il faudrait l'occuper, chercher des occupations pour ce temps et en même temps pour soi puisqu'on n'est jamais que du temps, non ? Des années des jours minutes secondes, une durée, un âge, un agglomérat. Et dans ce temps il aurait fallu faire ça et ça et ça encore mais ça quoi ? « Ca », il vient d'où ? Du monde ? De l'extérieur ? De soi-même ? 

Je vais rejoindre, Charles, l'écouter s'il veut parler et puis je verrai bien. Mes questions se calmeront sûrement.

Je t'embrasse cher Johan, 

Doll




PS : j'ai vu un beau film « Party girl », j'en dirai deux mots plus tard mais je te le conseille. Bisous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.