lundi 14 décembre 2015

Doll (lettre 3)

Cher Johan, C'est de nouveau moi. Juste un petit mot ce matin. Je me suis aperçue que je n'aurais pas le temps d'aller à la poste avant le magasin car je dois en faire l'ouverture, mon patron m'ayant appelée cette nuit pour me le demander. J'étais encore avec Lauren en train de finir une bouteille de vin rouge qu'elle avait apportée quand le téléphone a sonné. J'ai évidemment répondu, je connais son numéro par coeur. Lauren n'arrêtait pas de rire et c'était énervant car je n'entendais rien. Il disait 8 heures. Je répétais 8 heures alors que normalement, on ouvre un peu plus tard à 9 heures. J'ai donc décidé d'y aller pour 8 heures. J'y suis maintenant.
Toute cette soirée a été bizarre. Figure-toi que nous n'avons même pas mangé de poulet et qu'il a cramé. Je suis furieuse, ça ne m'arrive jamais d'oublier quelque chose dans le four mais là…  Je suis normalement plutôt bonne cuisinière je me demande si ce n'est pas le vin rouge qui m'a monté à la tête et les bavardages de Lauren qui voulait à tout prix savoir si je t'avais revu. Elle est vraiment gentille mais toutes ses questions me saoulent. Elle est trop curieuse. Te revoir ! Qu'est-ce que ça peut lui faire ? Elle n'arrêtait pas de me parler de toi. Je me demande si elle ne serait pas peu un jalouse de notre relation. Si elle t'écrivait, pourrais-tu me promettre de me le dire ? Je crois comme cela que je serai un peu soulagée de le savoir.
Il fait vraiment beau pour un mois de novembre. Ce n'est pas une vie d'être enfermé. Je le suis aussi parmi toutes ces chaussures. Les pieds des gens ne sentent pas toujours bon surtout en fin de journée. Faut être vraiment fou pour se déchausser après 15 heures. Quelle pointure fais-tu ?
Au magasin, il n'y a beaucoup de chaussures pour homme mais si je vois quelque chose qui pourrait t'aller, je suis prête à l'acheter. Comment les aimes-tu ? Moi, je porte tous les jours des talons. J'y suis obligée au magasin, le patron dit que c'est plus classe ; on voit bien qu'il n'en porte pas et qu'il n'est pas debout toute la journée. Cela dit, j'aime beaucoup les chaussures ; c'est vrai que ça habille une tenue. On peut dire que je suis élégante ! (sans me vanter)
Le voilà… faut que je range la lettre pour qu'il ne la voit pas ! Le temps passe vraiment vite quand je t'écris. Je poste ce petit mot pendant mon heure de table et te dis : à bientôt.
A bientôt cher Johan.
Doll

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.