mardi 19 janvier 2016

Doll (lettre 23)

Contrairement à avant-hier où j'étais pleine d'allégresse et sûre de moi, je suis aujourd'hui un peu perdue. Je crois que j'ai perdu l'appétit. Deux jours entiers sans rien ingérer du tout. 
La liberté fait peur. 
Me fait peur. 
Je comprends pourquoi les gens travaillent, pourquoi il faut absolument avoir des choses à faire tous les jours. La paresse me guette et je me dis que je me sens quand même très déprimée. 

Johan, parle-moi de toi ! Toi, tu dois savoir tout ça. Qu'est-ce qu'on peut bien faire quand on ne vend plus de chaussures ? Une fille comme moi, qu'est-ce qu'elle peut faire ? 

Il fait tout gris. Que vois-tu exactement de ta cellule ? Ton ami vient-il toujours te voir ? 
Je vais aller à la poste aujourd'hui. Peut-être mangerai-je quelque chose de bon au café. 

Je t'embrasse mille et une fois. Tu es un homme courageux. 


Doll

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.