mardi 19 janvier 2016

Doll (lettre 27)

Mon très cher Johan, 



tu sais ça se passe comme ça, d'abord très très lentement… 
tu as l'impression que ton cœur recommence à battre alors que tu ne savais pas qu'il avait cessé de battre… 
au début, tu comptes, 1 et puis 2 et puis ça s’enchaîne. Tu ne sais pas encore si ça va s'arrêter ou non, tu comptes juste parce que tu t'accroches à quelque chose, au cœur, au battement, c'est vital. Oui, c'est vital le cœur, c'est l'organe de la vie, non ? 
Ensuite, tu as l'impression de devenir plus léger, que tu pourrais te lever, presque voler, oui voler comme un oiseau. Tes pieds remuent, tes jambes, tes cuisses… 
Tu peux bouger le bassin. 
C'est comme si l'énergie du cœur allait partout. Dans les mains, dans les ongles et même jusqu'aux cheveux prenant la peu du crâne… et puis tu te sens mieux, comme si tu te réveillais ou comme si tu sortais d'un terrier dans lequel tu t'étais réfugié… 
Ça me fait ça de lire tes lettres. L'impression d'un éveil. De l'énergie. 

Tu sembles tellement libre ! Tellement plus que tout le monde ! Dis, comment c'est possible d'être si libre alors que tu es en prison ? Pourquoi me sens-je si prisonnière alors que je suis libre moi, au moins d'aller et venir ? C'est un mystère et c'est le tien ! Je ne sais pas si j'ai envie de le percer. J'en profite, c'est tout. Merci pour ton formidable cadeau. 

Tu sais après t'avoir lu avec tout ce que tu me racontes de fantastique, j'ai l'impression d'être une tarte qui ne sait pas quoi faire dans la vie mais ce n'est pas grave. Ça peut sûrement changer. Oui, je vais changer tout ça afin de ne plus jamais être une tarte ! Je vais essayer d'être un peu moins lâche, un peu plus libre. Je vais essayer. 

Je tombe de sommeil. J'ai un peu bu ce soir pour fêter ta lettre. J'ai mis une nouvelle robe et puis je me suis maquillée comme si j'attendais quelqu'un. C'est peut-être toi que j'attends. Ou la une vie plus vraie. Je ne sais pas. 

Ce que je sais en tout cas c'est que je t'embrasse mille fois. (où tu veux). 
A très bientôt j'espère. 



Doll

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.