mardi 19 janvier 2016

Doll (lettre 28)

« le temps passe très vite », écris-tu… oui il passe plus vite quand on fait plein de choses. C'est peut-être cela que je ne supporte pas bien, que ça passe trop vite, n'avoir le temps de rien et de mourir un jour sans avoir rien fait. Ou alors, j'ai juste peur de ne rien trouvé à faire. Tu me manques. 
En ce moment mon cerveau bourdonne. J'ai l'impression que des milliers d'abeilles ont pris cet espace dans ma tête qui devait être bien vide, soit... Ca bouge sans arrêt. Je mange, je t'assure, je bois de l'eau, je marche. Tous les jours ou presque… Je n'ai pas d'hallucinations et pourtant je sens qu'il se passe quelque chose là-haut. Je pense à toi à peu près tout le temps, même quand je dors. Je sens que tu es là, pas loin et que oui, oui tu me regardes. Moi aussi, je te regarde. Merci d'ailleurs pour tes belles photos. J'ai l'impression que tu es dans un atelier, pas du tout en cellule. Tu es beau. D'une beauté particulière ; tu es… bah, j'ai pas les mots ! 

Que dois-tu faire avec tes néocolors ? Quel travail dois-tu finir ? Dis-moi s'il te plaît, ça me ferait plaisir de le savoir. 

La maison dans le village n'est pas loin de l'autoroute. Je te ferai un dessin, promis. On ne l'entends pas. Il y a d'abord une route, enfin, un chemin relativement large et puis elle est derrière côté jardin, exactement. On peut la voir de la fenêtre de la salle-de-bain qui est à l'étage et du jardin évidemment auquel on va par une petite porte qui oblige à se baisser. 
Je suis retournée hier visiter la maison, elle me plaît beaucoup. Elle a sa propre odeur. J'espère que tu as raison pour celle du proprio, je voudrais l'oublier et oublier toutes les odeurs qui puent comme celle de mon patron, l'odeur de son haleine quand le matin il avait des choses urgentes à dire et qu'il nous emmenait dans la réserve. 
Je ne veux plus de cette vie, plus du tout ! 
J'ai encore 3 semaines pour trouver des solutions. 

Johan, je dois sortir prendre l'air. La tête me tourne un peu. Je vais poster cela et me mettrai au dessin que je t'enverrai dans une lettre prochaine. 

Porte-toi bien. 
Je t'embrasse fort. 

Ta Doll




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.